La culture Les sites archéologiques du Sud-Ouest de la Sardaigne

Les environs de Pula ont été habités dès la période nuragique, comme le témoignent les nombreux vestiges datant de cette époque. La zone archéologique de Nora, qui est sans aucun doute le fleuron de son patrimoine local, compte parmi les sites archéologiques les plus importants de l’île.

Théâtres, tours de vigie, églises et villes entières : les monuments de Pula font aujourd’hui partie intégrante d’un cadre naturel enchanteur en le rendant réellement unique en son genre.

Quelques suggestions
mappa-cultura
area-archeologica-nora-sardinia

La zone archéologique de Nora

Situé sur un promontoire s’avançant dans la mer, Nora – dont la légende veut qu’elle fût fondée par Norax, le héros du peuple ibère – compte parmi les premiers habitats phéniciens en Sardaigne. Par la suite, sous les Carthaginois, Nora devient un important centre administratif, religieux et commercial, même si c’est de l’époque de la domination romaine que remontent la plupart des édifices encore visibles de nos jours à savoir : le forum, le théâtre, les lieux de culte, les villas de prélats et des mosaïques. Ouverte aux visiteurs tout le long de l’année, cette zone archéologique offre des émotions incomparables pendant l’été car elle devient le théâtre de nombreux concerts, festivals et autres spectacles

Comment y arriver >
chiesa-santefisio-pula-sardinia

L’église de Sant’Efisio

Comme le voulait la tradition, ce petit bijou du XIIème siècle fut construit sur le lieu du martyr du Saint, tout près de Nora. C’est de là que démarre la célèbre procession qui, pendant les premiers jours du mois de mai, rend honneur à la statue du Saint en l’escortant jusqu’à son église cagliaritaine où elle demeure le reste de l’année. Édifiée en blocs de grès et en pierres calcaires sur un premier sanctuaire datant du Haut Moyen-Âge, cette petite église romane aux lignes architecturales simples et sévères doit tout son charme à l’endroit où elle se trouve : un lieu de dévotion très évocateur, à deux pas de la mer.

Comment y arriver >
museo-civico-archeologico-nora

Musée archéologique municipal Giovanni Patroni

Situé dans la vieille ville de Pula, le Musée Patroni abrite de très nombreuses pièces découvertes lors des fouilles de Nora et de ses alentours. Parmi celles-ci, le visiteur pourra admirer différents objets liés à la vie quotidienne et à la sphère rituelle, ou encore provenant de la Nécropole de Nora comme cette feuille en or avec l’image de la Méduse dont le logo du musée s’inspire. Une section du musée, particulièrement intéressante, est consacrée aux pièces d’archéologie sous-marine. Un agrandissement de ce musée doit être réalisé avec la mise en place d’un atelier de restauration afin de satisfaire les visiteurs les plus curieux. 

Comment y arriver >
torre-del-coltellazzo-sardinia

La Tour du Coltellazzo

Les Espagnols, qui l’ont construite à la fin du XVIème siècle sur un promontoire portant le même nom et dominant la zone archéologique de Nora, ont très probablement utilisé des matériels tirés des ruines de la ville carthaginoise. La Tour du Coltellazzo faisait partie du système défensif élevé par les Espagnols pour se protéger des invasions barbares, et en particulier défendre les criques et leurs viviers de leurs assauts. Visible depuis les Tours voisines de Cala d’Ostia, de San Macario et du Diable (à Sarroch), la Tour du Coltellazzo offre une vue superbe sur la côte. Récemment restaurée, elle est désormais ouverte aux visiteurs.

Comment y arriver >
torre-cala-dostia2-sardinia

La Tour de Cala d’Ostia

La Tour de Cala d’Ostia fut construite par la Maison de Savoie sur la côte de S. Margherita di Pula, non loin des vestiges de la Tour espagnole qui portait le même nom et qui explosé accidentellement en 1773. Située à l’embouchure du Rio Pedras de Fogu, cette tour avait une fonction défensive très importante : en effet, elle devait empêcher les éventuels envahisseurs de se ravitailler en eau douce et de débarquer dans la plaine de di S. Margherita d’où il leur aurait été facile de rejoindre la ville de Pula et de l’attaquer.

Comment y arriver >
top
Ce site utilise des cookies pour vous envoyer de la publicité et des services conformes à vos préférences. Si vous voulez en savoir plus ou refuser des cookies cliquez \En Savoir Plus\. En fermant cette bannière, en continuant sur cette page ou en cliquant sur l'un de ses éléments vous autorisez l'utilisation de cookies. EN SAVOIR PLUS